« Je suis arrivée à Doha il y a trois semaines. Avant mon arrivée, j’avais établi un contact avec Anne, une bénévole du DFPN. J’avais évoqué ma recherche d’emploi et elle m’avait parlé de l’ouverture des Galeries Lafayette début 2019. Il était question de plusieurs sessions de speed recruiting qui avaient lieu dès la semaine de mon arrivée. Je n’ai pas hésité ! J’ai refait mon CV en l’adaptant aux profils des postes recherchés, notamment Cashier supervisor et Departement manager. Le DFPN a sélectionné mon CV et l’a fait passer aux Galeries Lafayette, et dès mon arrivée à Doha, j’ai appris que j’allais passer les entretiens du speed recruiting. J’ai donc bien peaufiné mon pitch, une présentation de moi-même que je voulais parfaite.

C’est vrai que je n’ai jamais travaillé dans la mode mais j’étais très motivée et les échanges avec différents membres du DFPN m’ont mise en confiance : je savais que j’avais mes chances. J’ai un diplôme d’ingénieur des Mines d’Alès, généraliste donc, avec une petite spécialisation en IT. J’ai été amenée à me déplacer en Inde pour trois mois l’an passé, dans le cadre d’une mission pour mon précédent employeur. J’étais business analyst pour une grande enseigne du retail français et mon rôle en Inde a notamment été d’enseigner tous les processus du retail à une toute nouvelle équipe et de mettre en place les échanges avec la France. L’expérience à l’étranger m’a beaucoup plu et j’ai eu envie de tenter l’aventure par moi-même. J’ai choisi Doha car j’avais quelques connaissances ici et je souhaitais découvrir la culture Arabe.

Pendant les deux entretiens qui se sont succédés rapidement (moins de quinze minutes chacun), j’ai du insister sur le fait que j’étais très flexible professionnellement. Je voulais montrer que j’avais des fortes compétences en management et en organisation.

J’ai beaucoup travaillé cet entretien ; je savais tout sur cette grande enseigne parisienne. J’avais appris la page Wikipedia par cœur, nombre de magasins dans le monde, historique et surface de leur première boutique à Paris ! Cela a bien fait rire les recruteurs et j’ai senti que je marquais des points. De leur côté, ils m’ont affirmé qu’ils me voyaient plutôt sur le terrain, c’est-à-dire le magasin, en proximité du client, que dans des postes de back office. L’interview s’est alors inversée : tout à coup, c’était moi qu’ils devaient convaincre.

La session de speed recruiting s’est donc très bien déroulée, c’était un réel échange très enrichissant, et j’ai trouvé que tout était bien organisé dans les locaux de Katara. J’ai eu un nouveau rendez-vous il y a quelques jours, une heure cette fois. J’attends une réponse définitive et espère rejoindre l’équipe en janvier.

C’est vrai que j’ai eu de la chance d’être là au bon moment. Tout est nouveau pour moi ici à Doha et je suis tombée tout de suite sur les bonnes personnes. Je ne remercierai jamais assez le DFPN ; cette association professionnelle de networking est un soutien essentiel pour les personnes qui cherchent un emploi au Qatar. »

Coralie Seuzaret