Vous avez 10 minutes pour convaincre ! Voici LA contrainte des entretiens « Speed Recruiting ».

Ce sont des opérations de recrutement de masse, où les candidats sont amenés à convaincre dans un temps imparti. Vous allez avoir peu de temps pour convaincre les recruteurs et être percutants. En effet, ces entretiens d’embauche sont très courts et intenses pour les candidats, c’est un exercice à la fois stressant et décisif pour la suite.

Cette méthode permet aux recruteurs de sourcer un maximum de candidats, alors ne perdez pas de temps et soyez prêts !

Procédure :

  1. Envoi du CV au recruteur. Pensez à préciser votre type de VISA, votre niveau d’anglais et le poste souhaité
  2. Sélection. Le recruteur sélectionnera les candidats en « short list » pour passer à l’étape entretien. Après réception du mail de convocation, tous les candidats seront ensuite réunis en une seule journée. Vous serez convoqués à une heure précise pour les entretiens d’embauche.
  3. Convaincre les recruteurs

Lors de ces entretiens chronométrés, vous allez devoir convaincre rapidement. Pour cela, n’improvisez pas, soyez prêts ! Quelles que soient vos compétences et votre expérience, la première impression laissée est primordiale, elle vous permettra d’engager plus facilement la suite des échanges.

Que ce soit pour un entretien de Speed recruiting ou un entretien d’embauche classique, certains principes de base doivent être respectés : votre « look », votre attitude, votre langage non verbal… (revoir l’article « Comment réussir un entretien d’embauche »)

N’oubliez pas de vous renseigner sur l’entreprise avant l’entretien, informez-vous sur ses actualités, son marché, les postes à pourvoir…

L’efficacité est le maître mot donc ne perdez pas de temps. Préparer un « pitch » de moins de 10 minutes, soyez concis et allez à l’essentiel. Votre discours doit être synthétique et précis, sélectionnez uniquement vos compétences en adéquation avec le poste.

1ère partie de l’entretien : 

Présentation rapide, présentez vos compétences et vos qualités en donnant des exemples concrets de situations professionnelles. Veillez à ne pas parler trop vite. Le fait que l’entretien soit chronométré ne signifie pas qu’il faille accélérer le débit de parole. N’hésitez pas à vous entraîner chez vous avec un minuteur afin d’apprendre à gérer votre temps de parole.

2ème partie de l’entretien :

Les recruteurs vont certainement vous poser des questions sur vos expériences professionnelles. Ils attendent des réponses rapides, des phrases courtes, claires et précises. Ne laissez jamais de blanc et ne réfléchissez pas trop à vos réponses.

Une dernière question avant de partir ? Il se peut que le recruteur vous pose l’une des questions les plus redoutées « Pourquoi, êtes-vous le candidat idéal ?». Pour y répondre, pensez à donner des exemples concrets de vos précédentes expériences. Et on ne le dira jamais assez mais préparez-vous !

 

Les candidats les plus favorisés seront ceux qui sauront communiquer. Il vaut mieux être trop préparé que pas assez !

Bonne chance.